Le pianiste Soheil Nasseri a été salué par le New York Times comme « un pianiste de récital fascinant, toujours intéressant… toujours attentif aux details … d’une imagination vive. Personnalité forte… plein d’idées fraîches… doué d’une technique magnifique. Il met la musique en avant sans faiblesse, le signe d’un artiste d’une réelle valeur.» et par le Berliner Zeitung : « Fantastique ! D’un grand raffinement ! Chapeau ! Un vrai talent. (Avec son interprétation de Beethoven) il nous a réjoui au plus haut niveau. »

Outre ces éloges internationaux très enthousiastes, le New Yorker note que Monsieur Nasseri est « un des pianistes de récital les plus prolifiques de New York ». Depuis 2001, il a interprété dix-neuf programmes solo différents à New York, en changeant chaque fois tous les morceaux : au Weill Recital Hall du Carnegie Hall, au Alice Tully Hall du Lincoln Center, et au Merkin Concert Hall. Monsieur Soheil Nasseri s’est engagé à jouer toutes les pièces pour piano de Beethoven (y compris la musique de chambre et les lieder) lors du 250e anniversaire de la naissance du compositeur; il a joué 31 des 32 sonates pour piano de Beethoven lors de ces concerts. Il y a en outre ajouté 23 premières interprétations de pièces contemporaines.

Monsieur Nasseri a donné son premier récital en Europe au Teatro Massimo de Palerme en mai 2004. Depuis lors, il s’est produit un peu partout dans le monde, dans les plus prestigieuses salles de concert : outre ses concerts courants à New York, il a récemment joué en récital ou en concert avec orchestre au Terrace Theater du Kennedy Center à Washington, au Philharmonie Kammermusikaal et au Konzerthaus de Berlin, au Purcell Room du Southbank Centre de Londres, au Musashino Center de Tokyo, au Teatro Comunale de Florence, et au Teatro Politeama de Palerme. En tant que concertiste soliste, Soheil Nasseri a joué sous la direction de Justus Frantz et Fabio del Cioppo. Il se consacre aussi à la musique de chambre, interprétant notamment des quintettes pour piano au Bargemusic de New York (ou il rejoindra le Biava Quartet la saison prochaine), ainsi qu’aux récitals en accompagnant la mezzo-soprano allemande Suzanne Kreusch.

Un des principaux centres d’intérêt de Soheil Nasseri est son programme d’éducation musicale pour les écoles publiques de la ville. Depuis 2003 Monsieur Nasseri a ainsi donné des concerts dans plus de 60 écoles publiques des États-Unis, auxquels plus de 25000 étudiants au total ont répondu présent avec enthousiasme.

Monsieur Nasseri est aussi passionnément engagé dans la promotion de nouvelles musiques de jeunes compositeurs classiques et, de fait, plusieurs compositeurs ont écrit spécifiquement pour lui, notamment Richard Danielpour, Avner Dorman, Martin Kennedy, Samir Odeh-Tamimi, Haskell Small, Ronn Yedidia, Lev ‘Ljova’ Zhurbin et Samuel Zyman. En 2002, Monsieur Nasseri a enregistré un CD présentant trois de ces nouveaux morceaux. La même année, au Weill Recital Hall, il a exécuté en première mondiale la première grande œuvre du compositeur anglais Kaikhosru Sorabji : la « Sonate N°0 » (1917). Il l’a récemment enregistrée pour Centaur Records, en plus des sonates de Beethoven et de Rachmaninoff. En 2010 il va lancer sur la marché un nouveau CD, réalisé par Naxos, présentant des morceaux du compositeur américain Haskell Small.

Né à Santa Monica, Californie, de parents Iraniens, Soheil Nasseri commence à étudier le piano à l’âge de cinq ans. Il part à New York à vingt ans, pour suivre assidûment l’enseignement de Karl Ulrich Schnabel (1909 – 2001). Après la mort de ce dernier, Monsieur Nasseri devient le protégé de Jerome Lowenthal, qui reste son maître encore aujourd’hui. Il a également suivi l’enseignement d’autres professeurs q’il considère importants comme Irina Edelman et Claude Frank.

Soheil Nasseri partage ses résidences entre New York et Berlin.